La gastronomie alsacienne

Mangez alsacien !
L’Alsace est sans aucun doute un foyer culinaire exceptionnel. Profitez d’y séjourner pour explorer la gastronomie locale, que ce soit en allant vous restaurer dans les célèbres « Winstubs » de la Petite France ou en mettant vous-même la main à la pâte !

La choucroute
 
(Crédits photo : Maura McEvoy)
Difficile de parler de l’art culinaire alsacien sans parler de la choucroute, appelée « Sauerkraut » par les allemands et « Sürkrüt » par les alsaciens. Ce plat traditionnel est le fruit de la fermentation du chou avec du gros sel et des épices. Souvent servi avec de la saucisse et des pommes de terre, ce mets est extrêmement répandu en Europe, dans les pays slaves et même sur le continent américain.
Pour les plus curieux et/ou les plus courageux, voici comment elle est préparée : http://www.mon-bio-jardin.com/cuisine-savoir-faire/fabriquer-de-la-choucroute-maison-54.html.

Le baeckeoffe
 
Ce mot signifie « four du boulanger » et fait référence à un plat traditionnel alsacien très riche et copieux. Il s’agit de pommes de terre cuites et d’un assortiment de viande d’agneau, de bœuf et de porc. Pour lui donner plus de goût et de couleur, on y ajoute souvent des carottes, de l’ail, du thym, du persil, ou encore de l’origan. Attention cependant, le baeckeoffe ne s’improvise pas ! En effet, c’est un plat qui doit mijoter pendant plusieurs heures, si possible, une journée entière.
Pour les plus patients, voici la recette : https://www.cuisineaz.com/recettes/baeckeoffe-9050.aspx

Les bretzels
 
(Crédits photo : Sundar1, Wikipédia)
Cette pâtisserie salée est un autre symbole culinaire de l’Alsace. Personne ne sait vraiment d’où elle vient, ni quand elle est apparue, mais on atteste son existence dans les années 700. On peut la décrire comme étant en forme de cœur ou comme une représentation de deux bras croisés ; là encore, les avis sont partagés. Quoiqu’il en soit, les bretzels sont faciles à préparer et sont faits à base de farine, d’eau, de beurre et d’un peu de levure et de sel.
Voici une recette facile pour ceux qui souhaiteraient s’essayer à leur préparation : https://cuisine.journaldesfemmes.fr/recette/316157-bretzels-sales

Les bredeles
 
Ce terme, également à consonnance germanique, désigne de petits biscuits que l’on prépare en Alsace et en Lorraine à l’approche des fêtes de Noël. Ces pâtisseries festives sont un excellent moyen de faire parler votre créativité et de laisser libre cours à vos envies du moment, car les bredele peuvent être de toutes les formes et de tous les goûts. Voici quelques exemples :
Bredele à la vanille : https://www.750g.com/vanile-knepfle-r100759.htm
À la cannelle : https://www.750g.com/bredele-a-la-cannelle-r64557.htm
À la confiture : https://www.marmiton.org/recettes/recette_bredele-fourres-a-la-confiture_175650.aspx

La Flammekueche
 
Simple et efficace, la Flammekueche est une sorte de pizza, faite d’une pâte feuilletée, de lardons, d’oignons et de crème, le tout assaisonné à votre convenance.

Les pâtes
 
Oui oui, les pâtes ! Pendant longtemps, les alsaciens ont cru avoir inventé ce type de nourriture si célèbre, mais il n’en était rien ! Cependant, on peut dire que les pâtes alsaciennes sont d’un type bien particulier. Riches en œufs, elles sont faites à la main et portent le nom de spaetzle.
Voici comment les préparer : https://www.recettes-alsace.fr/spaetzle-pates-alsaciennes/

Les spécialités de viande
 
Les alsaciens sont décidément très inventifs avec la viande. Ils préparent et consomment des saucisses en tout genre, les plus connues étant les knacks, faites de viande de porc et de bœuf et fumées au bois de hêtre. Les viennoises, en revanche, contiennent de la viande de porc et de veau. En outre, on trouve dans la tradition culinaire alsacienne la saucisse de foie de porc (Laewwerwurscht en alsacien), la saucisse à tartiner (Metwurscht), le cervelas (Serwela), la saucisse de langue (Zungewurscht), la saucisse de viande, les crépinettes et même le fromage de tête.

Les boissons
 
L’identité alsacienne passe également par les différents breuvages traditionnels. L’eau de vie, appelée schnaps, est souvent consommée en fin de repas et est tellement ancrée dans la tradition qu’elle a intégré une partie du lexique allemand. Ainsi, une Schnapsidee est une idée qui paraît fantastique, mais uniquement sous l’emprise de l’alcool. En outre, plus de la moitié de la bière consommée en France est produite en Alsace. On notera la présence de la plus grande brasserie de France : Kronenbourg, désormais implantée à Obernai. Enfin, l’Alsace est depuis bien longtemps une région viticole et produit du pinot blanc, gris et noir, ainsi que du riesling et du Crémant d’Alsace.
Si vous n’êtes pas vraiment un cordon bleu, vous pouvez toujours déguster ces différentes spécialités alsaciennes dans les restaurants ou même prendre quelques cours de cuisine rue du Faubourg-de-Saverne.